Bienvenue diplomé de l'IESEG

On veut changer le monde du thé

équipe de la marque de thé Karmaa


Je suis Adrien, ancien de l'IESEG, et j'ai créé une marque de thé plus transparente et plus éthique.

On vit aujourd'hui dans un monde ou l'on demande plus de transparence, plus de sens et plus d'éthique dans nos habitudes de consommation. 

L'industrie alimentaire évolue rapidement, mais le monde du thé est en retard.

Avec Karmaa, on veut rendre le monde du thé plus transparent sur l’origine des produits en travaillant en direct avec les fermiers, en mettant leur histoires, savoir-faire et leurs engagements en avant.

Et proposer un thé bio de qualité à un prix juste.  

Boîte de thé vert bio Anata de la marque Karmaa

Des prix plus justes grâce à une transparence complète.

Cinq. Cinq, c’est le nombre moyen d’intermédiaires entre le moment  le thé est récolté et le moment où l'on peut déguster une bonne tasse chez soi.

Il y a trop d'importateurs, de grossistes et de revendeurs.

C'est une industrie qui n'a pas évolué depuis des centaines d'années.

On veut révolutionner l’industrie du thé en réduisant ce nombre à 0. L’important pour nous n’est pas l’agent se chargeant d’acheter le thé, ni l’importateur faisant transiter le thé du pays de production à l’Europe, et encore moins le grossiste qui distribue le même thé aux différentes marques.

L’important pour nous est le petit producteur qui a passé sa vie à prendre soin de son jardin de thé et de ses terres et qui est passionné par le thé de qualité.

Mais surtout, on garde un prix juste, en supprimant les intermédiaires.

La meilleure qualité grâce à une collaboration avec des coopératives de fermiers

La plupart des marques parlent de leurs recettes, des arômes qui sont ajoutés au thé, ou des bienfaits du thé.

Chez Karmaa, pas de recettes ou "d'arôme naturelle". Notre thé est déjà excellent, pas besoin d'ajouter.

On travaille avec des belles coopératives de fermiers engagés, qui sont passionnés par le thé et qui ont acquis leur savoir-faire pendant des dizaines d'années. Ils savent récoltés et produire du bon thé.

L'avantage de travailler avec des coopératives, c'est que les fermiers peuvent mettre en commun leur production pour proposer plus de choix, mais aussi avoir plus d'impact éthique. Certaines coopératives aident les femmes à travailler, au Népal, ou participent à la scolarisation des femmes, en Inde.

 

Notre coopérative partenaire au Japon

M.Kinezuka, de notre coopérative partenaire au Japon, qui produit du thé biologique depuis 1976.

Voir notre Collection de Thés bio