Le thé blanc, notre guide complet pour tout comprendre !

photo du visage de Adrien Belhomme
Théière en fonte avec tasse de thé blanc bio

Moins célèbre que les autres couleurs, le thé blanc est pourtant le plus savoureux et vertueux de la grande famille des thés. Son élégance fait rêver

Il fascine les amateurs de thé et son succès ne faiblit pas.Puissant, il préserve la jeunesse, apaise et améliore la concentration.

Le saviez-vous ?

Tous les thés (vert, blanc et noir) proviennent des feuilles du même arbuste, le Camellia Sinensis. Originaire de Chine, on l’appelle le Camélia Chinois.

Petit tips : Cette impressionnante palette de couleurs dépend uniquement de la transformation des feuilles après leur récolte. Le mystère est levé !

La délicatesse du thé blanc

Amoureux des parfums doux et légers, vous serez convaincus par les saveurs du thé blanc. Il est reconnu pour ses notes florales et fruitées.

Le thé blanc provoque une explosion de saveurs en bouche. Son caractère provient de la singularité de sa récolte puisqu’elle consiste, pour la plupart des thés blancs, à extraire uniquement les bourgeons de la branche.

Ils ont un léger duvet vert-blanc, d’où sa couleur blanche.

L’origine du thé blanc

Les historiens ont découvert que la naissance du thé blanc prend sa source au coeur de la dynastie chinoise Tang (618 - 907). À cette époque, la préparation est différente.

En effet, les feuilles de thé blanc sont compréssées sous la forme d’une galette compacte. Cette présentation simplifie le transport du thé et améliore sa conservation.

Pour apprécier les délicieux arômes du thé blanc, il suffit de détacher un morceau de la galette puis de le mettre dans une théière d’eau chaude. Au cours de la dynastie Ming (1348 - 1644), seul les empereurs sont autorisés à en consommer.

Confortant un peu plus sa renommé. La popularisation du thé blanc est donc récente.

De nombreux spécialistes pensent que le thé blanc est la première forme de thé consommée. Sa technique de fabrication est la plus simple à réaliser puisqu’elle ne nécessite aucune transformation.

Les autres formes de thés seraient apparue via des accidents fortuits de la nature. On pense notamment aux légendes autour du thé Noir ou du dragon du thé Oolong.

Anecdote fun : les Européens du XVIIe siècle pensaient que chaque thé provenait d’arbres différents en fonction de leurs couleurs. Ce fut un espion Anglais, le botaniste Sir Robert Fortune, qui découvrit que les différentes couleurs de feuilles étaient issues du même arbre. 

Déguisé en marchand chinois, Robert Fortune consigna pendant des mois ses découvertes dans l'Empire du Milieu, pour aider l'Angletterre à produire son propre thé pour ne plus être dépendant de l'Asie.

Tasse et théière de thé blanc avec cuilère et morceaux de fruits et feuilles de thé blanc

Une récolte minutieuse

Déguster un bon thé blanc est un honneur.

Parmi toutes les couleurs, elle possède le caractère le plus noble. Le thé blanc est uniquement constitué de bourgeons fermés, à l’apparence duveteuse et de couleur blanche.

Sa récolte est plus lente, car il y a moins de bourgeons que de feuilles. Il faut aussi cueillir ces bourgeons avant la maturité des feuilles.

Elle est minutieusement réalisée à la main. Un seul kilo de thé blanc peut représenter jusqu'à 30 000 bourgeons ! Ce qui explique notamment que le thé blanc possède cette notoriété prestigieuse.

Entre le moment de la récolte et son conditionnement, le processus de fabrication du thé blanc est relativement rapide. Deux étapessuffisent à émouvoir nos palais.

1. Le Flétrissage

Dans la méthode traditionnelle, les feuilles de thé sont étendues au soleil (par fines couches) sur du bambou ou des toiles de jutes pour déshydrater les feuilles et les rendre souples.

Cette étape dure entre 18 et 24 heures. De nombreuses manufactures modernes sont passées à un flétrissage moins encombrant dans des greniers / couloirs aménagés. Au moment de cette étape, les feuilles s’oxydent lentement et naturellement.

2. Le Séchage

Selon les conditions climatiques au moment du flétrissage, le processus de fabrication demande une période de séchage supplémentaire pour terminer de déshydrater les feuilles de thé blanc.

Thé blanc : les bienfaits

Les vertus médicinales du thé blanc sont nombreuses.

Le thé blanc est le moins manipulé par l’homme, l’oxydation est minime et les bienfaits du thé blanc restent intacts.

NB : Si vous souhaitez bénéficier de chaque vertu, le thé blanc doit se consommer sans le moindre ajout (ni sucre, ni lait, ni miel, ni arômes).

  • Fontaine de jouvence

Riche en polyphénols (antioxydants), le thé blanc est particulièrement puissant pour lutter contre le stress oxydatif cellulaire. Attention à ne pas vous méprendre, il n’existe aucun lien avec le stress psychologique. Le stress oxydatif favorise le vieillissement.

Une mauvaise hygiène de vie favorise le développement du stress oxydatif (alimentation, alcool, tabagisme). Les molécules antioxydantes vont renforcer le collagène et l’élasticité de votre peau afin de prévenir l’apparition des rides.

Votre peau aura un aspect plus jeune, sans irrégularités. Ses propriétés inflammatoires et antioxydantes vont également avoir un pouvoir contre l’acné et les rougeurs.

Tips: après une infusion, déposez les feuilles de thé blanc sur une compresse à appliquer sous les yeux pour diminuer vos cernes. Le thé blanc favorise la circulation sanguine.

  • Puissant amincissant

Si vous êtes un amateur de thé vert, vous savez que beaucoup de personnes l’utilisent en tant que complément minceur. Beaucoup moins connu, le thé blanc est encore plus puissant que son confrère.

Il accélère le métabolisme et absorbe les nutriments plus efficacement. Une étude allemande (2009) démontre que le thé blanc aide à brûler les graisses stockées et prévient la formation de cellules graisseuses.

Mais boire du thé blanc à outrance ne vous fera pas perdre toute votre masse graisseuse. , ce n’est pas une feuille miracle. Utilisez-le en simple complément.

  • Concentration optimale

D’après notre expérience personnelle (similaire à des milliers de personnes), au cours d’une journée, nous sommes souvent confrontés au célèbre (et maudit) coup de barre qui altère notre concentration et freine notre productivité.

Parmi les autres thés, le thé blanc possède la plus forte concentration de L-théanine. Cet acide aminée améliore notre vigilance en inhibant les stimuli excitants qui entraîneraient une suractivité contre-productive.

Globalement, la L-théanine vous aide à vous détendre tout en améliorant votre concentration.

La L-théanine est une molécule de caféine, elle est simplement 3 à 4 fois moins puissante.

Le thé blanc étant riche en bourgeons, il contient plus de cafféine que les autres couleurs de thé (comme le Oolong, constitué de grandes feuilles principalement). Donc à éviter pour le soir.

théière en fonte de luxe sur un podium

Comment savourer un thé blanc ?

Avec un caractère si prestigieux, il serait dommage de ne pas consommer le thé blanc dans les règles de l’art. Une mauvaise préparation éliminerait une grande partie des vertus du thé blanc.

Chaque thé possède une préparation qui lui est propre. La préparation n’est pas complexe, il vous suffit simplement de respecter les étapes.

1. Faites chauffer de l’eau à la limite de l’ébullition (70 à 75°C)

Au-dessus de la température indiquée, les feuilles seront brûlées et le goût amer.

2. Faites une rapide première infusion pour nettoyer les feuilles, puis jetez-la.

Cette première infusion dure quelques secondes seulement pour préparer les feuilles.

3. Versez à nouveau de l’eau chaude et laissez infuser entre 7 à 10 minutes.

Si vous souhaitez faire une infusion au Gong Fu Cha, infusez entre 2 à 3 minutes.

4. Dégustez la délicatesse du thé blanc (sans ajout)

Vous pouvez utiliser 2 à 3 fois les mêmes feuilles de thé blanc pour d’autres infusions. Une consommation tout au long de la journée n’est pas contre-indiquée pour du thé blanc. Mais il est connu pour être vivifiant, donc à éviter en soirée.

Les grands crus du thé blanc

Maintenant que vous êtes passé maître dans l’art du thé blanc, le plus important reste à savoir : quels sont les thés blanc les plus savoureux ? Quels sont les meilleurs crus ?

On compte de nombreuses sortes de thé blanc avec une composition et des régions de production différentes. Voici les plus connus:

Bai Hao Yin Zen - Les Aiguilles d’argent

C’est le thé blanc le plus rare, il est cultivé uniquement en Chine dans la région du Fujian. Sa récolte est composée uniquement de bourgeons fermés. La texture est veloutée et les notes fruitées sont délicieuses.

Bai Mu Dan - La Pivoine Blanche

Certains l’appelle le thé blanc nouveau. Il est également originaire de Fujian. Les mains délicates récoltent les bourgeons ainsi que 2 à 3 feuilles du théier (les plus jeunes). Les arômes sont fleuris et zestés. On dénote une légère astringence.

Les classiques

On parle de thé blanc classique lorsque sa production est réalisée dans d’autres pays. Le Pai Mu Tan par exemple.

Vous trouverez des thés blanc en provenance d’Inde, du Sri Lanka, du Japon, de Thaïlande, du Népal et même d’Afrique depuis peu.

La récolte et les conditions climatiques feront varier les saveurs.

Voir notre Collection de Thés bio

  • Sahana
    Sahana products/TheenvracdetouresSahana-673821.png
    Prix normal
    35€
    Prix réduit
    35€
    Prix unitaire
    par 
  • Anata
    Anata products/The-en-vrac-detoures-Anata-535507.png
    Prix normal
    20€
    Prix réduit
    20€
    Prix unitaire
    par 
  • Ajna
    Ajna products/TheenvracdetouresAjna-527438.png
    Prix normal
    25€
    Prix réduit
    25€
    Prix unitaire
    par