Tout ce que vous ne saviez pas sur le thé vert !

photo du visage de Adrien Belhomme
Champs de thé vert avec vue sur le ciel et la montagne

Délicieuse et vertueuse, le thé vert est miraculeux. Capable de prévenir et soulager presque 60 maladies, ses propriétés sont magiques. Le thé vert peut se consommer avec une multitude de saveurs aromatiques.

Loin d’être une simple boisson, la consommation du thé vert est dans certains pays, un véritable art de vivre.

Le saviez-vous ?

Tous les thés (vert, blanc et noir) proviennent des feuilles du même arbre, le théier ou Camellia Sinensis. Originaire d'Asie, on l’appelle le Camélia Chinois en Chine.

Cette impressionnante palette de couleurs dépend uniquement de la transformation des feuilles après leur récolte. Le mystère est percé !

Le thé vert : une fraîcheur enivrante

Les arômes du thé vert sont uniques. Les saveurs dépendent des pays de production, en fonction de la transformation des feuilles, mais aussi du moment de la récolte.

Les premières récoltes (appelées First Flush), souvent appréciées, arrivent au printemps, après l'hibernation du théier. Les saveurs aromatiques sont enivrantes, car le théier est prêt à donner toute l'énergie engrangée l'hiver pour produire des feuilles pleines de saveurs et nutriments.

Lorsque vous dégustez un thé vert d'exception, vous pouvez ressentir une fraîcheur délicate et apaisante.

On associe parfois le goût du thé vert à l’amertume.

En réalité, si vous soignez votre préparation minutieusement dans les règles de l’art, l'amertume de la tasse sera simplement celle du thé et non à une durée trop longue d'infusion.

L’histoire envoûtante du thé vert

L’histoire nous raconte comment l’Homme a découvert pour la première fois, cette plante aux propriétés miraculeuses qui deviendra la boisson la plus consommée au monde.

Environ 5 000 ans en arrière, l’empereur Chinois Shen Nong se reposait près d’un arbre. Pour s’abreuver, il avait emmené avec lui une jarre d’eau chaude.

Une feuille de thé serait délicatement tombée dans la jarre transformant son eau en boisson savoureuse. Émerveillé et conquis, l’empereur a choisi de populariser ce breuvage.

Il est en réalité improbable que cette légende soit vraie, les feuilles de thés non travaillées par l'homme ne s'infusent pas dans l'eau et produisent un goût peu agréable.

En revanche, beaucoup citent Shen Nong comme le premier a avoir popularisé le thé !

Deux grands types de thé vert

Au moment de l’achat, vous serez probablement déboussolé par le nombre de thés verts existants.

On compte une centaine de variétés. La plupart proviennent du Japon ou de Chine. Ces deux thés verts se préparent et se consomment de manières différentes. Leurs saveurs également ne sont pas les mêmes.

feuilles de thé vert dans une théière en argile

  • Thé japonais

Le processus de fabrication se caractérise par l'oxydation directement stoppée (à la vapeur) après la récolte.

De cette manière, les feuilles de thé vert gardent remarquablement bien leurs composants, c’est-à-dire leurs propriétés gustatives.

Les deux thés japonais les plus répandus sont le Shincha et le Bancha.

Le premier est très réputé pour ses bienfaits. Son goût est légèrement amer. Le Bancha possède une saveur plus délicate. Il est extrêmement riche en fer.

Le thé matcha est de plus en plus populaire, notamment sur Instagram, mis en avant pour ses vertus santé. C’est en fait du thé vert broyé en poudre, connue pour sa préparation traditionnelle.

  • Thé chinois

Pour arrêter l’oxydation des feuilles de thé vert, les Chinois utilisent des bassines en métal à température élevée.

Finalement, seules les étapes de fabrication changent. Vous retrouverez le thé vert Long Jing parmi les plus réputés. Ses notes sont sucrées et sa dégustation rafraîchissante.

On peut également citer le Gunpowder. Sa présentation est assez originale puisque ce sont des petites perles de thé vert.

Le processus de production du thé vert

Tout comme le thé blanc, le thé vert est considéré comme non-oxydé puisque le phénomène d’oxydation est stoppée dès la récolte (ce qui permet à la feuille de rester verte).

Ce phénomène permet aux feuilles de thé vert de garder un maximum de ses principes actifs. C’est d’ailleurs, la raison pour laquelle on considère que le thé vert est l’un des plus riches en nutriments.

1. La Torréfaction

Cette étape consiste à arrêter l’oxydation des feuilles de thé vert en les plaçant directement dans des bassines en métal chauffées à 100°C (méthode chinoise) ou à la vapeur (méthode japonaise).

Le processus dure entre 30 secondes à quelques minutes, selon le type de thé désiré. Les feuilles deviennent souples et donc plus facilement maniables pour l’étape suivante, le roulage.

2. Le Roulage

Selon le grade et le type de thé vert, le roulage peut se faire à la main ou directement par des machines. Le roulage va permettre de définir la forme des feuilles de thé.

Vous pouvez les avoir sous forme de bâtonnets, de perles ou de torsades. Tout dépend des villages / régions où le thé vert est produit.

Au Japon, ce sont des machines qui vont plier la feuille et lui donner sa forme d’aiguille. La forme va également jouer sur les saveurs en bouche.

3. Le Séchage

La dernière étape consiste à faire sécher les feuilles de thé vert sur des séchoirs à claies à l’air chaud. Les feuilles reposent  pendant 30 minutes environ.

L’opération est reproduite plusieurs fois jusqu’à ce que les feuilles atteignent un degré d’humidité proche des 5 à 6 %.

Trop sèches, les feuilles ne pourront plus être infusées. Trop humides, elles moisissent.

Thé vert : ses vertus humaines et médicinales

femme qui verse du thé vert avec une théière dans des tasses à thé

Sans même connaître les bienfaits, nous savons que cette boisson est réconfortante, chaleureuse et synonyme de partage partout dans le monde.

Beaucoup de cultures on leur cérémonies pour le thé, que ce soit les Japonais avec le Cha No Yu (茶の湯) ou les Anglais qui se rejoignent dans des salons de thé pour le fameux Tea time.

On l’associe souvent à un moment de relaxation, le thé vert permet de se réunir et mettre en avant ses qualités humaines.

  • Le brûleur de graisses

De nombreux diététiciens ont vanté ses propriétés amincissantes. Son apport calorique est nul.

Il possède le pouvoir de stimuler notre métabolisme et de ralentir l'assimilation des mauvaises graisses. On le connaît pour son action pour un ventre plat.

Les catéchines (antioxydants) présentes dans le thé vert permettent de mieux répartir les graisses dans notre corps.

Particulièrement au niveau de la ceinture abdominale. Des chercheurs ont démontré que lorsqu’il est associé à une activité sportive, le thé vert possède la particularité d’accélérer les dépenses énergétiques.

Les principes actifs du thé vert durent en moyenne 24 heures. Si vous cherchez à profiter de ses vertus amincissantes, votre consommation doit être quotidienne.

Quatre à cinq tasses par jour seront amplement suffisantes.

  • Un antioxydant redoutable

Vous vous souvenez des catéchines (citées précédemment) ? En plus d’être des combattantes impitoyables contre la masse graisseuse, elles possèdent bien d’autres qualités inimaginables qui vous permettent d’avoir une pêche d’enfer.

Ses propriétés antioxydantes, anti-bactériennes, anti-cancérigènes et anti-virales protègent votre corps et renforcent votre système immunitaire.

Consommer du thé vert ne vous rendra pas invincible contre les maladies maisdiminue de manière considérable les risques.

  • Augmente votre bien-être

Cette sensation chaleureuse et réconfortante, dont on vous parlait au début, est confirmée scientifiquement.

La L-théanine est un acide aminé présent dans le thé capable de stimuler votre dopamine, l’hormone du bonheur.

Des études démontrent que le risque de dépression diminue grâce à une consommation régulière de thé vert.

Bon pour notre santé physique et mentale, naturel et savoureux, le thé vert est à consommer “presque” sans modération.

Une préparation simple, mais primordiale

En comparaison aux autres couleurs, le thé vert ne requiert aucune grande minutie. Sauf si vous souhaitez le préparer selon les traditions chinoises ou japonaises.

Les règles sont simples, mais vous devez impérativement les respecter. Dans le cas contraire, vous risquez d’avoir un thé vert dénué de bienfaits au goût amer.

1. Faites chauffez l’eau à la limite de l’ébullition (70 à 75°C)

La température idéale débute à 60°C et peut aller au maximum à 80°C. Au-dessus de la température indiquée, les feuilles seront brûlées et le goût amer.

2. Versez l’eau chaude et laissez infuser les feuilles de thé vert pendant 2 minutes.

Exception pour le Shincha avec seulement 1 minute 30. Le temps d’infusion, comme la température, sont les étapes les plus importantes de votre préparation.

3. Vous pouvez maintenant profiter de la fraîcheur délicate du thé vert (sans ajout).

Il existe de nombreuses cérémonies pour préparer son thé vert dans les règles de l’art. Si vous deviez toutes les respecter à la lettre, vous prendrez plus de temps à le préparer qu’à le savourer.

Cependant, il existe deux règles utiles.

  • Choisissez une eau douce et pauvre en calcaire.
  • Ne réchauffez jamais un thé vert devenu froid

Voir notre Collection de Thés bio

  • Sahana
    Sahana products/TheenvracdetouresSahana-673821.png
    Prix normal
    35€
    Prix réduit
    35€
    Prix unitaire
    par 
  • Anata
    Anata products/The-en-vrac-detoures-Anata-535507.png
    Prix normal
    20€
    Prix réduit
    20€
    Prix unitaire
    par 
  • Ajna
    Ajna products/TheenvracdetouresAjna-527438.png
    Prix normal
    25€
    Prix réduit
    25€
    Prix unitaire
    par